Blogs

Attention, focus

Les importations lexicales, comme les déplacements de sens, s’inscrivent parmi les apparents mystères d’une évolution linguistique. Tout à coup, soit un mot neuf soit une signification nouvelle apparaissent et s’implantent. La toute-puissance de la télévision (où siègent les personnalités les plus prestigieuses que presque chacun désire imiter), celle maintenant d’internet, joue dans ce secteur un rôle considérable. Qu’un personnage bling-bling, féminin ou masculin, s’exprime en plaçant, apparemment de manière fortuite au milieu de son discours, tel ou tel mot ou expression constitue un puissant relais pour l’implantation de celui-ci ou de celle-ci.

T’es pas cap’

Il y a pour moi un mystère de la naissance de certains mots et, plus généralement, de quelques manières de s’exprimer. L’une, apparemment fortuite, s’impose bientôt : dès lors on ne cesse plus de l’entendre, dans toutes les bouches, et de la lire (partout). Très vite sans doute, le snobisme s’est emparé du mot ou de l’expression et ce serait déroger que d’employer les formes anciennes. Les usagers, certainement, se persuadent qu’ils appartiennent ainsi au monde de l’élite, à la société des gens distingués. Je pourrais prendre de multiples exemples.

La certification de masse

Insuffisances de la certification de masse

Pour contribuer à la réflexion estivale sur les certifications, voici un billet de Louis Porcher, paru en décembre de l’année dernière. M.B.

Pages

Subscribe to RSS - blogs