Colloque 30 ans : résumé des communications des grands témoins

Colloque 30 ans de l'Asdifle, en hommage à Louis Porcher

Axe 1 : Didactique

Daniel Coste, Ecole Normale Supérieure de Lyon « Louis Porcher, didacticien malgré lui ? » 
Louis Porcher a eu des gestes fondateurs, provoqué des inflexions décisives dans le domaine du français langue étrangère. Homme de projet et de vision, il a pensé et prévu des évolutions qui ont marqué la didactique. Pour autant et même au sein de l’Asdifle, il ne s’est jamais présenté comme didacticien du FLE et aurait sans doute vivement refusé qu’on le qualifie comme tel. C’est sous l’angle de cet apparent paradoxe qu’il y a peut-être lieu de relire son apport à la didactique et l’actualité de cet apport.

Axe 2 : Philosophie, sociologie, enseignement

Valérie Spaëth, Sorbonne-Nouvelle Paris 3, Diltec EA 2288 « Franchir les frontières avec Louis Porcher… » 
Louis Porcher a été un infatigable passeur de frontières, disciplinaires, institutionnelles, personnelles. Son œuvre multiforme en constitue une forme originale et elle continue de nous interroger sur le temps présent. Son action envers les enfants de migrants frappe à la fois par sa précocité et par son actualité. Son approche sociologique et philosophique « impliquée » dans son temps nous invite une nouvelle fois à franchir les frontières et à nous affranchir de tout conformisme sociologique ou historique pour aller vers les vaincus de l’histoire et les damnés de la terre (W. Benjamin)…

Axe 3 : Médias

François Mariet, université Paris Dauphine « Les médias, une infinité d'écoles parallèles : pour une épistémologie non euclidienne de l'éducation »
Dans son travail, de manière polémique, Louis Porcher associa sans cesse la notion d’école parallèle à celle de dictature des médias. Aux médias, la dictature du présent, son omniprésence ; à l’école de libérer du présent. Dans le conflit école / médias, Louis distinguait une dialectique créatrice et un principe de plaisir. Quarante ans plus tard, en pleine économie numérique, que valent ces prises de position ?